Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 17:19

IMG20140510 002Depuis ma tendre enfance, je suis attiré par la compétition.

Combien de fois, mes yeux se sont mouillés lorsque Yannick Noah gagnait ses matchs en phases finales de Rolland Garros ! J’avais seulement l’âge de raison !


Ce désir de réussir en compétition grandit, si bien que chaque activité sportive que je pratiquais, était pour me battre contre l’idée de perdre. Et ce désir ne me quitta plus jamais !

A 12 ans, je choisis le JUDO pour partir en quête de médailles. j’ai eu  besoin de les contempler ces médailles. Je réussis à obtenir de mes parents, un mur en liège dans ma chambre, pour pouvoir toutes  les accrocher !


Avec le judo, j’étais lié au code moral. Si bien que ce fût une véritable école de vie. En plus de canaliser mon énergie, le judo m’a mis sur les bons rails, tout au long de mon adolescence !


Ensuite c’était l’heure des blessures, de l’éloignement avec  mon club d’entrainement pour réaliser mes études, cela me fit découvrir d’autres activités sportives, avec un gros penchant pour le plein air !


Si bien que la COURSE A PIED, que je pratiquais déjà pour parfaire ma condition de judoka, devint une autre passion.


Je me rendais vite compte que plus le corps est faible, plus il commande…et plus il est fort et plus il obéit ! Je complétais  cette activité par du vélo, de la natation et du renforcement musculaire…de façon hebdomadaire, durant de nombreuses années, jusqu’à aujourd’hui.


La question : pourquoi tu pratiques autant de sport ? ma réponse : « dès que je m’arrête, j’ai l’impression de régresser, et le compétiteur a besoin de progresser. »

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 10:48

  Notre caserne d'accueil sur ParisCIMG2335.JPG

En route vers la capitale afin de courir pour l’œuvre des pupilles des sapeurs-pompiers, un déplacement qui ne se fera pas sans oublier mon objectif !

Faire tomber mon chrono de 2h48'21'' tel est cet objectif !

Pour aboutir, il faudra surmonter la douleur de ma fessalgie et de mes lombaires ! la douleur des derniers kilomètres (que je commence à connaitre !),  aller au bout de soi, au bout d'un investissement, qui a commencé il y a plusieurs mois, lors d’une préparation.

Cette préparation commença en janvier, afin de travailler la vitesse, et gagner en confort sur mon allure marathon…ensuite, à partir de février, place à l’entrainement spécifique basé sur mon allure marathon (15,4 km/h).

La veille de l’épreuve, je récupère mon dossard préférentiel, grâce à mon chrono de moins de 3h00, obtenu sur cette même course en 2012. Cette année sera différente, car Emilie m’accompagne pour son premier marathon. Cette aventure  sera encore plus belle car elle sera partagée !

image1.jpg

Puis, nous sommes accueillis dans la caserne de Sévigné. Une rencontre avec le chef de la caserne, un capitaine, nous permet d’en savoir un peu plus sur l’activité de ce centre de secours !

C’est la plus ancienne caserne de Paris (1812). Elle est classée monument historique. Dans la nuit du 13 au 14 juillet, elle se transforme en grand bal des sapeurs-pompiers…dans sa cour intérieure.

 CIMG2317.JPG

Le lendemain, il faudra se mélanger aux 41 000 coureurs participants à ce marathon…Cette année j’innove, je mets un sac à la consigne pour l’après course. Une petite perte de temps et d’énergie, avant, mais qui sera très utile après la course…pour attendre Emilie qui part sur une moyenne de 10km/h.

Vers le départ, je retrouve le coach (Olivier) de mon club . Il court le marathon sur des bases plus élevées que moi. Nous finissons l’échauffement ensemble, avant de rentrer dans notre sas des préférentiels, juste derrière les élites.

Je suis motivé pour ce 5ème marathon, beaucoup d’efforts consentis ne peuvent pas se finir sur un échec !

Dans le sas, je cherche Christophe Conroix, je l’ai vu la veille, ce champion creusois de course à pied. J’aimerai le voir, pour partager la foulée de cet évènement avec lui.  Et top chrono, c’est le départ !

image2.jpg

Je cours avec Olivier, nous commençons à remonter des coureurs, la vitesse est au dessus de mon allure marathon ! mais je ne veux pas le lâcher car je sais que je ne le reverrai plus ! les kilomètres passent, nous rejoignons Christophe Conroix, je reste avec Christophe, et Olivier nous décroche, il fait sa course, sans se préoccuper de nous, il doit peut-être penser que nous allons le retarder !

Quel bonheur de se retrouver au coeur de cet évènepent sportif ! lié à la FFA
depuis 5 années dèjà...j'aime les valeurs que véhicule ce sport !

Sans-titre.jpg

Peu avant le 10ème km, je laisse partir Christophe Conroix, je n’ai pas envie de me "cramer", il reste 32km à parcourir ! Christophe court sur les mêmes temps qu’Olivier ! je suis à une moyenne de 16km/h, c’est trop élevé ! Stop ! car j’ai déjà 1 min d’avance sur mes temps de passage.

Je décide de faire ma course de mon côté, c’est la 4éme fois que je viens ici, je connais le parcours, mon allure... La bataille se fera avec moi-même !


Il y a peu de vent, mais il fait plus chaud que lors des éditions précédentes. Les kilométres s’enchainent et se ressemblent. Je passe les 30km, tout va bien, j’ai retrouvé mon temps de passage.

Je rattrape Christophe, il n’a pas l’air bien, il n’est plus sur ses temps de passage, il me dit « j’ai les jambes en bois ». Je le dépasse et lui glisse quelques mots « aller Chris, il faut le terminer ce marathon, courage ».

Du 30 au 35eme km, j’ai réduit ma vitesse et je perds 2 min sur mon temps de passage, mais j’ai encore de l’allure !

Je suis en train de me dire que c’est la première fois que je suis devant Christophe, depuis 2 ans que je le connais, mais il n’est pas au top de sa forme aujourd’hui !


J’arrive au 38eme km et c’est encore la même histoire, perte des jambes, de mon allure, la fin va être interminable !!pendant-la-course

C’est maintenant un calvaire, je regarde la montre toutes les 30 secondes, car je sais que je n’ai plus l’allure, une perte de vitesse impressionnante. Je repense à Christophe, je me dis « j’ai les jambes en bois et je ne suis pas arrivé » !

Pourquoi ? une mauvaise hydratation ? (j’ai évité quelques ravitos car j’ai contracté un point de côté en buvant tout en courant !), des cellules musculaires en déficit énergétique ? un départ de course trop rapide ? tout est possible, sauf une préparation insuffisante !

Il ne me reste plus qu’à souffrir. 2h45 restera un rêve et je ne sais pas dans combien de temps, j’arriverai à passer la ligne ?

J’oublie le temps qui a rythmé tous mes entrainements depuis plusieurs mois, Ce temps qui m’a accompagné durant presque toute la course. Mon souhait est devenu : FINIR.

je suis rongé par la souffrance physique de mes jambes en bois ! mais laissez-moi devenir un marathonien de 2014 !

J’arrive enfin sur cette dernière avenue, tenant encore sur mes jambes, je franchis la ligne, exténué. Un long chemin m’attend jusqu’à la sortie, je titube entre la remise de la médaille, celle du teeshirt…direction la table de massage, pour une régénérescence !

dur dur de finir !

20089671.jpg

Les temps intermédiaires montreront que je suis sur des bases de plus de 15km/h sur 30 km, des 30 aux 40 km, je tombe à 14,2 km/h, et dans les 2 derniers km, je m'éffondre à 11,9 km/h !

Le marathon n'est pas un combat facile, malgrès une bonne préparation !

Je claque un 2h49’45’’, Olivier un 2h42, impressionnant le coach, il atteint exactement ce qu'il était venu chercher ! Christophe finit en 3h00, il n’a pas de réussite avec le marathon, mais il a déjà fait beaucoup mieux. Emilie finit en 4h08, une réussite, l'objectif est atteint, une nouvelle marathonienne est née !


J'ai réalisé mon premier marathon en 2006, et puis il y a eu 2010, 2011, et 2012.

A chaque nouvelle course, j’améliorais mon temps, et cela n'est plus le cas aujourd'hui !

La page se tourne sur mon 2éme meilleur chrono sur 5 participations, 

J’ai encore d’autres pages à écrire et peut-être plus sur le marathon !
Je rentre quand même dans les 300 premiers à Paris.


resultats.jpg

 

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 20:06

 

1014706_10201508334254796_1392698958_o.jpg

 

L'année derniére, j'étais en pleine saison de cross, je travaillais ma vitesse !

J'étais parti sur le petit parcours, une réussite, car je fus vainqueur.

 

Cette année, je délaisse les cross, je rentre dans une prépa marathon en janvier, de 10 semaines.

Je travaille les sorties longues. Alors, je tente la grande distance de ce trail, le 24 km !

 

Après 2 mois sans compét, je retouche un dossard. Cette période sans course, me donne une exitation avant le départ. Je retrouve cette envie de batailler devant !

 

Je sais que les conditions du terrain ne vont pas être évidentes, avec toute la pluie qui est tombée durant les jours précédents, les appuis seront fuyants...je n'aime pas trop ce terrain de jeu !

 

Départ commun avec le 15 km, je suis le mouvement de la tête de course. Je ne peux pas encore me situer par rapport à tous les coureurs du 24 km. Dans les premiers kilos, je commence à remonter des coureurs du 15, il y a Rémy avec moi, un très bon coureur du lac (Creuse), le vainqueur de l'année dernière du 24 km !

 

Puis je calle ma course derrière un coureur qui a une très bonne allure...nous n'allons plus nous quitter jusqu'à l'arrivée ! C'est un coureur de l'allier, Quentin.

Arrive, le premier ravito : la bifurcation des 2 courses, je me renseigne sur les coureurs qui sont devant, sur le 24km. Il y en a juste un !

Nous sommes trois à poursuivre ce coureur de tête.

 

Puis nous dépassons ce coureur de tête. Toujours à 3, Rémy traine un peu, il me dit qu'il est au max.

Il finira 4éme de la course.

 

Je me détache avec mon alliérin. Il méne, car il impose une bonne allure ! Nous échangeons quelques mots, une amitié est en train de naitre ! avec un coureur que je ne connaissais pas, il y a une heure ! Le sport , la compét ; c'est aussi pour ces moments là !

 

Nous parcourons toutes les difficultés ensemble, les pieds dans des torrents en dévallant les pentes, le long des chemins de boue, et dans les montées qui nous coupent le souffle. Je vois qu'il a une très bonne vitesse de course, il me prend un peu d'avance dans les relances, mais sur les longues montées, je reviens sur ses pas !

 

Arrive le 20ème km, toujours tous les deux, nous sentons le souffle d'un 3ème coureur arriver ! venant de nul part, il a fait la course derrière. Je me retourne...je le connais. C'est un des meilleurs coureurs haut viennois, Marc, très connu dans la région.

 

Nous voici donc, un alliérin, un haut viennois et un creusois, pour une seule place. La course est plus relevée que l'année dernière. Je sais qu'avec Marc, dans les pattes, cela va être très compliqué ! Je ne l'avais pas vu au départ, sinon, j'aurai senti le coup ! Il finira très fort, il nous laissera tous les deux ensemble.

 

Je commence à trouver cette fin un peu longue, je ne trouve pas les ressources pour gagner ce trail cette année  (3éme, premier creusois !) Quentin, qui a fait toute la course devant moi, me donnera la main pour finir sur l'arrivée. C'est un beau moment, je le retrouve après la course, avec sa femme et son nouveau né qui sont venus l'accompagner...Il s'est senti porté par eux, durant la course !

 

 

 

 

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 08:42

Le défi est de réaliser 6 courses, dans le département de la Creuse, de 6 à 45 km sur route ou en nature.

Un souhait de continuer à parcourir la Creuse à travers différentes courses,

avec l'ambition de se classer en tête du challenge.

Le challenge commença en Mars, pour se finir en Décembre.

http://www.gueret-tourisme.fr/A-faire/Activites-sportives-et-de-pleine-nature/Challenge-des-Monts-de-Gueret

 

challenge-2013.jpg 

 

Le 10 mars, je réalise une qualification pour le national du 10 km sur route, sur cette première épreuve du challenge à Guéret, en réalisant un temps inférieur à 37min (1er V1).

 A ma droite, Laurent, le très bon challenger de 2012, à sa droite Jean-Patrick, celui qui sera mon principal rival sur ce challenge 2013, un grand coureur, mais pas par la taille !  

Tous les 2 finiront devant moi !!

 podium10kmGueret

 

Avril,  4éme place sur 180 coureurs pour les 15km nature du passage du viaduc à Glénic, je réalise une bonne course, sur un parcours exigeant, (1er V1), Jean-Patrick la gagne...

Je prends la 2éme place du challenge

PJ40

 

Mai, les foulées oranges à Saint Christophe, 3éme sur 88 coureurs pour environ 14 km nature.

Je suis blessé (contracture en bas du mollet, suite au semi-marathon d'Albi).

Je sens la douleur pendant la course, malgrès cela, je suis en forme,

 je finis sur le podium scratch (avec la 1er  place V1). Je reste 2éme du challenge

 Foulées Orange 048

 

Août, les 10km route du petit brionnais à Saint Léger le Guérétois, 12éme sur 146, je ne suis pas bien préparé pour cette course. A la veille de mon départ en Guyane, j'ai la tête ailleurs, les jambes aussi ! mais je sauve les dégats en terminant 1er V1 ! toujours 2éme du challenge

ptit-brionnais2

 

Septembre, le Grand Rieux à Saint Dizier Leyrenne, 3éme sur 77,

la forme revient sur ces 15 km nature.

Je renoue avec un podium scratch, il manque Laurent sur la photo, qui finit 2éme.

Je suis à côté du meilleur creusois, dans le domaine de la course à pied, c'est un autre Christophe !

Jean-Patrick est absent, il prépare une autre course...Je prends la tête du challenge !

 grand-rieux

 

Décembre, la dernière course, les 15 km du trail du loup blanc à Guéret,

une réelle épreuve pour une des courses les plus techniques du département.

Laurent tente le 45 km, Jean-Patrick est bien présent sur le 15 km...J'ai 120 points d'avance sur ce dernier...La course est coéfficient 2 pour les points du classement...

Le calcul est simple, assurer une place dans les 50 premiers et le challenge est gagné !

Je suis fatigué de mon année de courses et des aller-retour à Aix-en-Provence, j'ai une petite blessure à l'aine qui me géne et qui ne m'a pas aidée pour la préparation...

Mais il faut le finir ce challenge...Je connais cette course, j'ai souffert l'année dernière,

ne parvenant pas à finir dans les 10.

Je ne sais pas me contenter d'une place d'honneur...Je finirai 9éme sur 390 coureurs

le challenge est gagné !

tlb2

 

Le challenge des monts de Guéret se termine, je prends la première place, mais il n'y aura pas de remise de récompenses...Il ne restera pas de souvenirs de ce challenge !

 

Bonus :  il n'y a pas deux sans trois !

VICTOIRE du Challenge des courses hors stade CREUSOIS qui s'est déroulé

du 1er janvier au 31 décembre 2013

CIMG0829

Podium des courses Creusoises : de droite à Gauche David 3éme, le coach 2éme (Olivier) et moi.

podium-challenge.jpg

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 22:41

Ce fut une belle aventure, comme je les aime, sportive, humaine,

accompagnée d'un peu de stratégie !

Elle commença en avril et se termina en novembre.

 

La tenter et lui donner un sens, c'était le défi que je m'étais fixé :

en quelque sorte ; détroner le challenger !

6 épreuves sur 3 départements pour donner le meilleur à chaque fois...soigner la préparation, choisir la course qui rapporte le plus de points, veiller les concurrents !

 

Les résultats me donnent 2378 points, seulement 14 points d'avance sur le second

(le coach de mon club ; le SAM Guéret), 100 points d'avance sur le 3éme (Antoine du SAM Guéret) et 200 points d'avance sur le challenger sortant qui finira 4éme. 

Un podium scratch 100% SAM Guéret.

Chaque course fut une nouvelle bataille et rien ne fut gagné jusqu'à la dernière,

en terre indrienne.

Les résultats de ce challenge sur http://www.courir36.fr/medias/documents/2013_ccn_6.pdf

glenic-depart  

2013 challenge centre nature

4éme place sur 180 coureurs, pour les 15 km du passage du viaduc, à Glénic (Creuse),

le 7 avril.

La première épreuve du challenge, les points commencent à se cumuler !

glenic-resultat.jpg

6éme place sur 295 coureurs, pour les 13 km des foulées des vieilles pierres,

à Boussac (Creuse), le 15 juin.

Une course qui me permet de prendre une avance sur mes principaux rivaux

fvp boussac 2013 14

 5éme place sur 160 coureurs, pour les 10 km de par Gué et par Monts,

à Bététe (Creuse), le 7 juillet.

en pleine préparation du défilé du 14 juillet avec l'ENSOSP,

j'ai mal aux jambes avant le départ !

betete 2013 118

5éme place, pour les 15 km des sentiers de bacchus, à Domérat (Allier),

le 8 septembre

avec le coach, une vraie bataille en tête des courses !

sentiers-de-bacchus-2013-225

17éme place sur 157 coureurs, pour les 6km des foulées de Lépaud (Creuse),

le 28 septembre

je ne pense qu'à réussir le semi-marathon qui va suivre...1 heure après !

  5139 3 6km2013 lepaud056

  8éme place sur 155 coureurs, l'enchainement d'une 2éme course,

une heure après le 6 km,

sur le semi-marathon de Lépaud (Creuse), le 28 septembre.

4606 3 semilepaud074

 9éme place sur 132 coureurs, pour les 15 km du trail sévérois (Indre), le 3 novembre.

Sur la dernière épreuve, quelques points d'avance,

me permettent de courir 2 jours avant, sur les 10km de Bussière-Dunoise !

challenge 3632

Remise des trophés à Bététe le 16/12/2013, avec Antoine 3ème et Olivier 2ème...une belle histoire avec mes camarades de club !

S5000259.JPG

 

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 16:01

Partons à la découverte de ce petit bout de France où il est bon de se laisser porter par la pirogue qui s’enfonce dans la forêt amazonienne.

Pourquoi la Guyane…c’est la question à laquelle nous avons dû le plus répondre durant notre voyage !!

Ce n’est donc pas l’eau pure et claire des bords de plage qui font de la Guyane une destination rêvée. Nous nous sommes intéressés à la vie de ses différents peuples (venus de 5 continents), à ses grandes étendues vierges de forêts, à ses biodiversités à la fois animale et végétale... et aussi à l’histoire du bagne de Cayenne, suivant les traces de ses anciens bagnards…et puis la Guyane, c’est surtout le contact direct avec l’aventure !

 

Voici un petit résumé en photos non-exhaustif,  de ce voyage de seulement 15 JOURS,  sur le lien suivant :

http://chriscarpenter.over-blog.com/un-été-en-guyane

 

Nous avons parcouru la descente du fleuve le Maroni, sur 3 jours, avec 2 nuits en hamac (à Papaichton et à Grand Santi), soit environ 280 km, en PIROGUE de fret (embarcation qui navigue sur le fleuve avec du chargement et des habitants du fleuve). Cette première étape du voyage, nous a permis de nous immerger dans la vie des noirs-marrons, des bushinengés.

Ensuite, nous avons longé la bande côtière de Saint-Laurent du Maroni à Cayenne, en STOP, car ce département qui est aussi une région, est très mal desservi en transports communs ! cette partie nous mène à découvrir les vestiges du bagne, mais aussi de s’échapper sur l’ile royale pour continuer à suivre les bagnards les plus connus. Ce BAGNE est raconté dans les détails par le guide de l’ile royale, il fût l’un des plus durs au monde…(se référer à Seznec, Henri Charrière (auteur de "Papillon" et "Banco"), Dreyfus,..)

Nous avons aussi visité Cacao et son MARCHE, pour rencontrer les Hmongs (peuple issu du Laos), mais aussi visité le musée des insectes, animé par un instituteur passionné, élevant en captivité de très nombreuses espèces…un régal !

Nous nous sommes rendus dans les MARAIS de Kaw, pour naviguer en pirogue de nuit et de jour dans cette réserve naturelle, avec nuit en hamac sur un des canaux du marai). Nous avons pu observer les caïmans noirs et les caïmans à lunette, assoupis sur les berges.

Nous avons RANDONNE au sein de la forêt primaire sur des sentiers balisés, où nous étions minuscules, tellement cette forêt est majestueuse et généreuse. Nous comprenons pourquoi les pirogues peuvent-elles être aussi longues !

 

 Nous avons erré plusieurs jours dans Cayenne, fréquentant les créoles, les amérindiens (autour de Cayenne), et des anciens martiniquais (recueillis en Guyane après l'éruption de la montagne pelée), et aussi son marché et ses étals débordants de fruits et de légumes exotiques.

Et puis nous avons fait cette belle rencontre, celle de l'émergence des TORTUES LUTH...une SPLENDEUR de la nature...il a suffit d'une soirée guyanaise, pour nous permettre de tomber sur ces nouveaux-nés ! certains ont regagné l'air libre après avoir creusé et poussé le sable, pour remonter à la surface (environ 80cm de hauteur)...ensuite ils ont attendu le moment propice pour rejoindre l'océan atlantique...cette dernière étape n'est pas sans embuches ! certains d'entre-eux n'arriveront pas jusqu'à l'océan...j'observais quelques uns d'entre-eux, inanimés le lendemain matin, sur le sable, pendant le footing matinal...dire que cette miniature va peser prés de 400kg et mesurer prés de 2m à l'age adulte ! si elle y parvient..

 

Notre itinéraire, tracé sur carte :

itineraire-copie-1.jpg

Repost 0
Published by chris - dans voyage
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 22:13

Cette via domine le lac du Bourget. Elle n'est pas du tout physique mais assez vertigineuse,

se réalise à partir du col du chat (vue d'aix-les-bains en arrière plan) au dessus de 600m d'altitude

CIMG1487.JPG

le cirque de Saint Même situé à 900 m d'altitude, entre Savoie et Isére, dans la vallée des Entremonts,

accessible par la ville de Saint Pierre d'entremont

CIMG1538.JPG

ce cirque se caractérise par de nombreuses cascades et des falaises de plus de 500m de haut

CIMG1554.JPG

une gentiane alpine...la gentiane de koch

CIMG1572.JPG

la via ferrata de Saint Pierre d'entremont, vertigineuse dans sa partie haute, elle offre quelques belles sensations avec une vue splendide sur le village de St-Pierre d’Entremont.

PDF - 812.5 ko

CIMG1595.JPG

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 21:22

les foulées oranges de Saint Christophe (CREUSE), un soleil printanier pour ce 5 mai 2013, avec une course nature de 13,4 km avec + de 200m de dénivelés, réalisés en 53'37, soit 15km/h, finissant à la 3éme place sur 88 coureurs. Un parcours qui présente quelques côtes courtes, restant éprouvantes pour relancer par la suite, de trés agréables et longues parties en chemins forestiers nous laissent la possibilité de développer une belle foulée, mais aussi de la route en bord de pâturage.

Foulees-Orangeseul.jpg

 

le semi-marathon d'Albi (TARN), des conditions de course idéales pour ce 28 avril 2013, réalisée 1h17'12,

soit 16,6 km/h, finissant 10éme place sur 731 coureurs

et podium (2émeV1)...mon coéquipier Olivier, le coach du club, finira 9éme en 1h16'37

48050_455611421193420_1130124006_n.jpg

La leyrennoise (CREUSE) le 14 avril 2013, course nature de 12,7 km, mais quasiment un parcours sur l'asphalte,

46'55 soit 16,2km/h, 3éme place, au milieu des trés bons coureurs du lac ! , sur 130 coureurs

1083894.jpeg

 

BONUS : article de journal :

http://www.lamontagne.fr/limousin/sports/actualite/athletisme/2013/04/15/participation-record-a-la-leyrennoise-hier-1516304.html

 

BONUS : Classement départemental de la Creuse 2013 :

http://creuse.athle.org/upload/ssites/001176/logica/challenge_13_2013.xls

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 10:24

LE CROSS NATIONAL 2013 : une 23e place par équipe !!!

 

le 23 mars à Paray le monial (Saône et Loire) se déroulait l'épreuve attendue !

elle réunit par catégorie d'âge, les 5 meilleurs sapeurs-pompiers de chaque département, soient prés de 3000 sapeurs-pompiers venus de toute la France, présents sur le site !

 

CIMG1140

Notre équipe creusoise, nous ne sommes que 4, mais seul les 3 meilleurs seront comptabilisés et donneront les points pour l'équipe.

au final, nous terminerons 23e !! sur 66 équipes, qui ont pu classer 3 sapeurs-pompiers sur cette épreuve.

Dominique V. finira 114e, Hervé R. terminera 143e et moi 25e sur 303 coureurs classés

 

ARCHES

une foule était parsemée tout au long du parcours entre l'arche de départ en jaune et celle d'arrivée en blanc

DSCF1760

Aprés un départ prudent, je me retrouve entre la 40e et la 50e place aprés le 1er km !

Je vais remonter progressivement en direction de la tête de la course, sur ce parcours plutôt roulant, mais avec quelques bosses à gérer quand même (cf photo) !

je finirai à la 25e place sur 303 coureurs classés, avec une moyenne de 17,4 km/h, avec la satisfaction d'avoir rattrapé pas mal de coureurs et même de gagner un sprint avec celui qui finira 26e, trés encouragé par les creusois et les isérois qui étaient tout au long du parcours.

A noter pour mes anciens collégues isérois ; le titre pour Michel S. en V2 et de la 4e place de Ludovic P. en V1

 

BONUS : EN LIGNE SUR LE SITE DU SDIS DE LA CREUSE

http://www.sdis23.com/?p=1318

 

 

LE CROSS DEPARTEMENTAL 2013 : la sélection ! 

depart

Ce 02 février, un moment de l'année où les jours s'allongent de plus en plus vite.

C’est le jour des crêpes à la Chandeleur. Sa forme ronde et sa couleur dorée nous rappelle le soleil, qui fût bien absent, tout au long de ce cross !

 

Pour la 3émé fois depuis le début de l'année, j'effectuais un cross à La Souterraine (Creuse), mais ici sur un parcours différent, plus typé trail, avec des portions de route, sur environ 9km.

Dans ma préparation, ce n’est pas l’objectif de mes courses du mois de février,

mais une victoire serait toujours bienvenue !
Sur cette course, je connais tous les coureurs, j'ai 4 dossards à surveiller !!

le 442, il est à 1 min derrière moi sur le cross départemental FFA, c'est le leader dans ma catégorie, depuis quelques années au niveau pompier, avant que j'arrive ! 

le 449, il est à 1 min derrière moi sur le cross régional FFA

le 360, c'est un spécialiste des cross ! une réfèrence du département pompier et hors pompier !

 

Avec le 360, nous faisons une course d'équipe, nous nous connaissons bien, nous avons déjà partagé ensemble des séances dures d'entrainement. Nous laissons partir le 457. Puis les km passent et nous revenons sur lui. les 442 et 449 s'accrochent, mais ensuite, avec le 360, nous nous retrouvons plus qu'à deux, au niveau de la mi-parcours. Nous gérons notre avance, nous nous rélayons. Puis dans les 2 derniers km, il se détachera de moi, tout en m'encourageant ! pour gagner dans sa catégorie, je finirai aussi 1er de ma catégorie.

 

podium.jpg

 C'était une course pour la qualification au cross national SP, qui aura lieu au mois de mars, en Saône et Loire où je retrouverais d'anciens collégues, dont l'un qui visera le titre !


Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 11:54

45471_10200287361641229_629225417_n.jpg 

L'inattendue arriva...nous sommes le 10 mars 2013, et le DOSSARD 23 m’a été donné,  je vais courir les 10 km du grand GUERET avec lui !...un grand honneur ! C'est peut-être un très bon présage !!!

 205 inscrits, je sais que les 2 premières places vont se jouer entre 2 frères, plutôt spécialistes de ce genre d’épreuve, pour le reste tout reste à faire ;-). J’ai un objectif, pas tellement de chrono, si quand même moins de 37 min (la qualif au championnat de France du 10 km), mais plutôt de faire ma course sur un coureur (Jérôme D). Car il est plutôt spécialiste de cette distance, il a un temps de 35’11, réalisé 15 jours avant. En étant bien ambitieux,  c’est dans mes cordes !

Je me place en première ligne pour le départ, où nous dévalons le premier kilomètre à plus de 20km/h. Le parcours qui nous attend n’est pas très roulant, sur une terre battue, tout autour de l’étang de Courtille, avec beaucoup de relances. Mais cela reste un lieu merveilleux, où nous prenons plaisir à nous entrainer, avec le club du SAM ou pas ! dans un cadre au cœur de la nature !

Le temps est très ensoleillé, les coureurs bénévoles organisateurs du club SAM sont tout autour du parcours, ils nous encouragent, cela fait chaud au cœur, faut pas les decevoir !!

 groupe.jpg

 Je me retrouve dans un groupe de 4 coureurs, où l’allure me convient, dans les 4 premiers km. Le temps de digérer ce départ rapide et de juger les 3 autres coureurs. Jérôme D, mène le groupe dans les 2 premiers km, puis il me dit « c’est parti trop vite ! ». Il laisse la tête du groupe lors du 3eme km. Au moment où nous retrouvons la route , en nous rapprochant du 5éme km, je sens que l’allure ne me convient plus, je prends la tête, et sans le vouloir je vais me détacher du groupe, mon relai n’a pas été suivi, je laisse les 3 autres coureurs derrière moi. seul-copie-1.jpg

Je prends un GROS risque de partir seul, je suis maintenant 6éme au général, il va falloir tenir, car les  3 autres vont se relayer pour me rattraper et surtout, ils vont m’avoir en point de mire durant toute la fin de course. Je sais faire ma course seul, mais vais-je tenir face à un Jérôme D, un creusois qui coure depuis si longtemps autour de l’étang Courtille, et surtout qui a des chronos si bons sur 10km ! DSCN4639

Il n’est plus question de se retourner, il faut regarder devant, j’aperçois Laurent L, c’est mon prochain objectif ; réduire mon écart par rapport à lui, la solution pour me sauver d’un retour de Jérôme D et des 2 autres !

 ChrisArrivee.jpg

J’ai souffert dans ces 5 derniers km à courir seul mais j’ai maintenu mon avance et ma 6eme place.

Je n’ai pas du tout réussi à réduire l’écart sur Laurent L, mais des dizaines de poignées de seconde d’avance sur mes poursuivants, me permettront d’arriver seul pour la 6éme place, et de ne pas disputer de sprint !  podium10kmGueret 

Durant toute la course, je ne me suis pas soucié du chrono, j’étais à l'écoute de mes sensations… je fais quand même un temps qui me permet de me qualifier pour le championnat de France du 10 km, en 36'26 (soit 16,5km/h de moyenne), les 1er disent qu'il faut enlever 1min sur le temps par rapport à un 10km plus roulant....je monte quand même sur le podium car les 6 premiers étaient récompensés même si je me sens mieux sur les courses natures...pour conclure, le 23 je l'aime !!!!

podium-copie-1.jpg

  il a fallu installer l'arche d'arrivée...à 7h00 du mat, avant la course...c'est ça aussi le bénévolat !! CIMG1050.JPG

Repost 0
Published by chris - dans sport
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Chris Carpenter
  • Le blog de Chris Carpenter
  • : présentation de différentes activités sportives de plein air illustration de différents voyages à destination d'horizons lointains
  • Contact

Profil

  • chris
  • adepte des grands espaces, des voyages lointains, amoureux de la nature,...
ancien judoka chevronné (ceinture noire 3eme dan), pratique de la course à pied en compétition, du vélo de route, de la natation, de la PPG...
  • adepte des grands espaces, des voyages lointains, amoureux de la nature,... ancien judoka chevronné (ceinture noire 3eme dan), pratique de la course à pied en compétition, du vélo de route, de la natation, de la PPG...

Pages

Liens