Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2021 7 21 /11 /novembre /2021 23:11

"L'ile Amédée est en vue matelots, préparez-vous à accoster !! Nous avons fait 45 min de navigation depuis Nouméa, il est temps de poser le pied à terre, moussaillons ! Plus de temps à perdre, une réserve naturelle, avec flore et une faune terrestres et sous-marines protégées, nous attendent ! N'oubliez pas vos masques et tuba les enfants, le spectacle va être particulièrement sous l'eau ! Allez en rang par 2 !"

ile Amédée en vue matelots !ile Amédée en vue matelots !
ile Amédée en vue matelots !

ile Amédée en vue matelots !

"Je ne vous ai pas dit de sortir du rang !! Attention moussaillons ! l'ile est bardée de tricots rayés, ouvrez les yeux et chaussures obligatoires, car faudrait pas marcher dessus quand même ! rappelez-vous son venin est 2 à 10 fois plus fort que le cobra royal..."

l'ile Amédée dans le lagon de Calédonie

Toute la famille est désormais équipée de masques et tubas (photo n°1 avec les 2 têtards creusois), je peux ainsi les initier à cette passion qui m'anime ; les fonds marins de l'océan pacifique et notamment du lagon de Calédonie. D'ailleurs les enfants auront également l'occasion, de nager avec la tortue marine et même de toucher sa carapace ! Je suis un papa comblé de voir mes enfants de 4 et 6 ans si à l'aise la tête dans l'eau, alors qu'ils ne savent à peine nager ! 

Avant de monter au sommet du phare, c'est l'heure des explorations-sous-marines, à la recherche des tortues marines, mais également d'autres espèces comme les carangues (photon°2).

un balai de dawas en vidéo :

https://www.facebook.com/100002336973759/videos/pcb.4663838877037299/303179748349120

danse avec la tortue marine, photo n°3 et vidéo :

https://www.facebook.com/100002336973759/videos/pcb.4663838877037299/918392655447274

 

la tête dans l'eaula tête dans l'eau
la tête dans l'eau

la tête dans l'eau

Après la visite des fonds marins du platier, il est temps de monter au sommet du phare afin d'en admirer la vue..."allez moussaillon, comptez les marches, combien 247 ! ce qui nous porte à 56 m de haut !"

le phare Amédée
le phare Amédéele phare Amédée
le phare Amédéele phare Amédée

le phare Amédée

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 00:12

A 15 min en bateau de Nouméa, cet ilot est au cœur d'un grand récif, une autre occasion de remettre la tête dans l'eau afin d'observer les fonds marins équipé de PMT ! cet ilot est également une réserve naturelle où les oiseaux viennent nicher et où la pêche est interdite.

Photos ci-dessous l'embarquement et ilot en vue !

embarquementembarquement

embarquement

Nous faisons le tour de cet ilot inhabité en longeant le sable blanc sous un soleil d'été austral (saison chaude), où il est nécessaire de se tremper régulièrement ! à cet instant c'est la marée basse, dévoilant un plateau bordant l'ilot.

le tour de l'ilotle tour de l'ilot
le tour de l'ilotle tour de l'ilot
le tour de l'ilotle tour de l'ilot

le tour de l'ilot

Nous avons rencontré plusieurs tricots rayés, lors de notre pique nique de la pause déjeuner. Les enfants ont pu observer une tortue verte du haut du ponton et de nombreux poissons colorés, comme les poissons perroquets.

biodiversité de l'ilot maitrebiodiversité de l'ilot maitrebiodiversité de l'ilot maitre

biodiversité de l'ilot maitre

Vous avez sans doute observé mon attachement avec la tortue marine, j'aime nager avec cette créature présente dans les océans depuis environ 110 millions d'année (sur les illustrations, c'est la même tortue verte vue du ponton en présence des enfants), dans l'eau translucide de l'ilot maitre. 

vidéo :

https://www.facebook.com/100002336973759/videos/614748319567825/

La journée ne s'est pas très bien terminée non pas parce que j'ai rencontré un requin citron (photo ci-dessous), mais parce qu'en marchant, je me suis fait une entorse au petit orteil, en heurtant violemment un rocher couleur sable. Les anti-inflammatoires vont me permettre de me déplacer sans béquille et d'atténuer la douleur assez paralysante lors de l'appui, en plus du repos nécessaire...afin de pouvoir vite reprendre la route des excursions !

L'ilot maitre, dans le lagon de Calédonie
L'ilot maitre, dans le lagon de Calédonie
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 23:03

Après 3 mois passés dans les hôtels de Nouméa à attendre afin d'espérer partir pour Wallis, nous avons choisi de prendre une location dans un gite au sein de la ferme d'Erambéré au cœur de la brousse calédonienne. Nous sommes maintenant à 35 min de voiture de Nouméa, sur la commune de Dumbéa. Durant ces quelques mois, nous avons pu néanmoins nous échapper pour réaliser des excursions, afin de découvrir les richesses de ce beau territoire et cela ne semble pas s'arrêter tout de suite !

Photo 1 : à gauche notre gite, la cuisine commune (le petit local à droite)

Photo 2 : la vue offerte par le gite sur le relief (les drapeaux en bas à droite sont ceux du gite, la Nouvelle Calédonie est encore française jusqu'au 12 décembre au moins !)

Photo 3 :  la végétation exotique autour du gite

Photo 4 : les 3 derniers km de piste pour atteindre le gite et attention à ne pas toucher le bas de caisse en roulant !

lien ferme d'Erambéré :

https://www.bienvenue-a-la-ferme.com/dom-tom/nouvelle-caledonie/dumbea/ferme/domaine-de-la-ferme-d-erambere/564025

gite d'Erambéré
gite d'Erambérégite d'Erambéré
gite d'Erambéré

gite d'Erambéré

Nous avons donc une pièce principale et les enfants ont chacun leur chambre, même s'ils sont indissociables ! et un grand jardin qui nous rappelle la Creuse !

Nous avons ainsi depuis quelques jours retrouvé une vie plus normale, où l'activité cuisine est redevenue au programme, où les enfants ne se lassent pas des gâteaux yahourts réalisés quotidiennement ! 

 

le gite
le gitele gite

le gite

Cette ferme a comme activité principale l'apiculture (450 ruches) se nourrissant du nectar des fleurs des arbres de la brousse. Une activité annexe est celle des poules pondeuses et de l'élevage de poulets fermiers. Le propriétaire a également des cultures de vanille, cotonniers et différents arbres fruitiers (manguiers, bananiers, etc) !

activités de la fermeactivités de la ferme
activités de la ferme
activités de la fermeactivités de la fermeactivités de la ferme

activités de la ferme

Nous resterons 1 mois dans cette ferme (de novembre à début décembre 2021, juste avant le dernier referendum) et décidons de rejoindre Nouméa où l'océan pacifique nous manquait ! Nous avons également souffert de la chaleur, car dans cette ferme, l'électricité est installée que depuis 4 ans et il n'y a pas de climatisation ! Je crois que les cases traditionnelles kanaks (marquant la culture mélanésienne) gardent plus la fraicheur que ces structures !

cases traditionnelles kanakcases traditionnelles kanak

cases traditionnelles kanak

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 23:36

Juste avant cette aventure en canoë exposée ci-dessous, nous avons été mis en quatorzaine stricte dans notre hôtel le Mocambo (le 4/09/21), par la COV (cellule organisatrice des vols de Wallis et Futuna) dans le but de rejoindre Wallis. Mais après 5 jours d'isolement strict, la COV nous demande de sortir de la quatorzaine, car nous ne sommes plus prévus sur le prochain vol du 18 novembre, nous classant non prioritaires ! 😭

Nous sommes également mis dehors de notre l'hôtel, car il est désormais réservé aux septaines/quatorzaines prévus pour le vol du 18 novembre pour Wallis. Nous nous retrouvons abandonnés par le gouvernement de Wallis, pour lequel nous sommes toujours sous leur responsabilité car en contrat avec eux ! Depuis le 22/08/21, tous les frais d'hébergement et de restauration étaient jusqu'à ce jour pris en charge par le gouvernement de la Calédonie. En nous sortant de la quatorzaine, le gouvernement de Wallis refuse de prendre le relai ! nous nous retrouvons sans logement en Calédonie, alors que nous sommes contraints de vivre sur ce territoire. Par ailleurs, nous avons réservé un logement sur Wallis, pour honorer notre contrat de travail ! cette situation est INNACEPTABLE !😱

Mais on ne pourra pas nous enterrer si facilement, nous avons donc quitté Nouméa pour vivre dans une ferme sur la commune de Dumbéa, au cœur de la forêt tropicale (je ferai une prochaine page la dessus)..

Ce blog a toujours comme objectif de vous faire partager les beaux moments, car la vie est belle malgré tout. Depuis 3 mois, nous avons rencontré des personnes formidables en Calédonie.

L'ile aux canards (en arrière plan sur la photo ci-dessous) s'aborde en partant de la plage de l'Anse Vata de Nouméa, un lieu classé réserve protégée, où réside un chemin balisé au bord de l'ile permettant de découvrir les fonds marins. Nous partons donc à 4 sur un canoë 2 places pour cette petite aventure !

en route pour l'ile aux canards !

en route pour l'ile aux canards !

Nous accostons, le tour de l'ile est vite réalisé à pied, ce qui nous laisse le temps d'observer les requins à pointe noir au bord de l'ile, en train de chasser leurs proies en les emprisonnant dans des eaux peu profondes. 

vidéo à l'appui :

https://www.facebook.com/100002336973759/videos/pcb.4634517996636054/1654211121579464

l'ile aux canardsl'ile aux canards
l'ile aux canards
l'ile aux canardsl'ile aux canards

l'ile aux canards

Initiation paddle avec les enfants sur les plages de Nouméa

canoë et paddle en famille sur l'océan pacifique (Nouvelle Calédonie)
canoë et paddle en famille sur l'océan pacifique (Nouvelle Calédonie)canoë et paddle en famille sur l'océan pacifique (Nouvelle Calédonie)
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 00:59

Au cœur du grand sud et de la réserve provincial, nous parcourons un sentier botanique afin d'aller à la rencontre de ce lieu naturel : les chutes de la Madeleine. Nous entrons ainsi dans un parc protégé, caractérisé par le maquis minier calédonien. Il y a 95% d'endémisme au niveau des plantes car le sol est tellement chargé de métaux (fer, aluminium, nickel, chrome) et pauvre en élément nutritif, que seules des plantes uniques peuvent y pousser !

Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)

photo n°1 : entrée du site

photo n°2 :  gros plan avec Emilie et les enfants au pied des chutes

photo n°3 : au sein de la végétation endémique

Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)
Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)
Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)

Nos petits aventuriers seuls dans ce décor, sur une roche issue du plus profond de la terre, ce qui explique sa richesse en métaux.

Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)
Les chutes de la Madeleine (Nouvelle Calédonie)
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 01:03

Depuis de nombreuses années, je m'intéresse à la vie des bagnards de Cayenne à travers Henri Charrière, Alfred Dreyfus et bien d'autres personnes condamnées alors qu'elles étaient innocentes. Ces oubliés de l'administration confondus avec les véritables criminels et mis sur le chemin de la pourriture ont du alors subir pendant de nombreuses années l'isolement dans le silence et parfois dans l'obscurité (à la réclusion sur les îles), en milieu complétement hostile. Rares sont ceux qui n'ont pas été victimes de dysenterie, de scorbut, et de différentes maladies tropicales ou d'assassinat entre forçats...la solution pour sortir de cet enfer de la guillotine séche...la cavale !!

Nostalgique de la Guyane, explorée avec Emilie en 2013, où nous avons ainsi visité le bagne de Cayenne jusqu'à rejoindre les iles du salut, il fallait saisir l'occasion en Calédonie de découvrir un petit village d'anciens bagnards, caché dans la végétation au fin fond de la grande terre de Calédonie et au bord de l'océan pacifique : Prony.

L'autre coup de cœur de ce voyage en Guyane a été celui d'avoir assisté à la naissance des tortues marines sur une plage de Cayenne (sur une des pages précédentes de ce blog), d'où mon grand intérêt à vouloir de nouveau les observer mais cette fois-ci au sein du lagon de la Nouvelle Calédonie !

Le lien entre les bagnards et notre séjour en Calédonie est réel, nous sommes également les oubliés du gouvernement. Aujourd'hui l'épidémie est maitrisée, le confinement est moins stricte et notre destination finale non encore programmée ne pourra probablement être atteinte qu'en suivant un autre isolement d'une quatorzaine stricte !😢 Nous sommes arrivés le 22 août sur le caillou et novembre arrive à grand pas ! mais chut...il ne faut pas faire de bruit et laisser les chefs coutumiers dicter notre destin !

Mais nous avons l'habitude de nous focaliser essentiellement sur les moments agréables et nous tacherons de les partager au maximum.

Pour accéder sur ce lieu chargé d'histoire, le parcours n'a pas été facile, car nous ne circulons pas en 4x4 mais en voiture de location ! il a fallu d'un côté passer plusieurs radiers inondés par les cours d'eau et ensuite ne pas échouer dans les nombreux trous créés par le passage fréquent des engins de chantier travaillant dans le secteur minier.

 

Sur la terre des anciens bagnards de Calédonie...

Au cœur du grand sud sur le caillou, cet ancien bagne est maintenant envahi par la végétation luxuriante, comme observé sur les illustrations suivantes.

village de prony
village de prony
village de prony
village de prony

village de prony

Les vestiges de ce bagne, nous rappellent ceux des iles de Saint Joseph, de royale et du diable au large de Kourou, recouverts d'immenses banians (voir photo du banian sur la page précédente du blog) avec leurs racines envoutantes.

vestiges du bagne
vestiges du bagne

vestiges du bagne

Un cours d'eau permet à nos 2 petits aventuriers de passer un bon moment !

De même que la végétation, certains insectes sont démesurés !

Sur la terre des anciens bagnards de Calédonie...
Sur la terre des anciens bagnards de Calédonie...

Nous profitons d'être à proximité de l'océan pour nous rafraichir dans la baie de Somme, mais cette pause ressemble plutôt à une séance de bain de boue ! pendant ce temps, nos 2 petits aventuriers continuent leurs découvertes...

J'ai le bonheur d'observer une raie dans cette eau trouble et dans très peu de profondeur.

baie de Somme
baie de Somme
baie de Somme

baie de Somme

en bonus quelques vidéos :

1) Les traversées de nombreux cours d'eau étaient nécessaire afin d'atteindre le village de Prony :

https://www.facebook.com/christophe.carpentier.7/videos/472135703996056

2) La traversée du maquis reposant sur une terre rougeâtre chargée de minerais tel le fer :

https://www.facebook.com/christophe.carpentier.7/videos/207823198140061

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 00:02
Vue de l'Ouen Toro sur l'île Sainte Marie

Vue de l'Ouen Toro sur l'île Sainte Marie

Les oubliés de l'hôtel Mocambo de Nouméa sont toujours vivants ! après plus de 2 mois passés sur la grande terre, notre destination finale Wallis n'est toujours pas programmée ! l'équipe médicale du Mocambo a tenté de prendre le départ (le 21 octobre) mais l'aéroport de Wallis a été bloqué par un mouvement minoritaire, qui s'est avéré contre leur arrivée.

Quelques résidents célibataires géographiquement dans cet hôtel, également dans l'attente de partir pour Wallis, ont des insomnies, dues à cet isolement ! la psychologue qui m'accompagne est sollicitée par le médecin de l'hôtel afin d'apporter ses conseils ! pour que les résidents cessent de se sentir inutiles !

Pour nous, notre plus grande force est d'être 4 et d'avoir notre liberté ! nous sommes aussi curieux de découvrir ce territoire qui est nouveau pour nous ! l'activité physique quotidienne, les plus de 300 parties d'échecs réalisées sur ordinateur en rencontrant de nombreuses nationalités différentes et les excursions en famille alimentent notre séjour.

Alors il est temps de nous échapper encore de nos 20m2 afin de découvrir un peu mieux le caillou. Je ne sais pas si nous arriverons un jour sur cet autre territoire français (Wallis), mais une fois sur cette île, les chefs coutumiers ne nous laisseront peut être plus repartir !

Cette Nouvelle Calédonie nous pousse à nous aventurer toujours plus loin, après les explorations de la faune marine (autre écosystème) aux abords des plages de Nouméa (tortue, poisson flûte, raie sur une page précédente de ce blog).

Nous décidons de découvrir l'écosystème de la forêt humide de Calédonie, et ses monts du Koghi, pour observer une forêt primaire tropicale, garnie de fougères arborescentes.

fougères arborescentes
fougères arborescentes

fougères arborescentes

Les arbres sont géants car ils cherchent à capter la luminosité du soleil, ce qui les pousse à sortir la tête de cette forêt exubérante de végétation ! Nous parcourons les sentiers ombragés, émerveillés que nous sommes par cette végétation tropicale !

arbres géants
arbres géants

arbres géants

Contrairement à la forêt humide, l'écosystème de la forêt sèche (ci-dessous) n'est pas très fourni et sa taille est bien moindre !

forêt sèche

forêt sèche

L'écosystème de la mangrove possède une forêt qui pousse le long du littoral en milieu tropical, dans un mélange d'eau de mer et d'eau douce. La flore est constituée essentiellement de palétuviers avec leurs racines aériennes, où nous observons à leurs pieds de nombreux crabes, tritons. Pour votre information la mangrove est la forêt qui absorbe le plus de CO2 (plus que la forêt équatoriale !) donc nécessairement à protéger !

la mangrove
la mangrove

la mangrove

Nous avons été à la rencontre d'un autre site naturel, la rivière de Dumbéa pour nous offrir un bon moment de baignade ! les montagnes sont gorgées de minerais (comme le fer, le nickel). Les abords rougeoyants contrastes avec le vert émeraude des forêts profondes.

Les écosystèmes de la Nouvelle Calédonie

L'écosystème du maquis minier a le type de végétation le plus répandu en Nouvelle Calédonie, comportant une biodiversité exceptionnelle de la flore ou la faune est très discrète ! 9 espèces végétales sur 10 sont endémiques ! Certains arbres accumulent jusqu'au 20% de Nickel (ainsi la sève coule bleue verte) ! la grande majorité de ces maquis provient de la destruction des forêts par les incendies.

Les écosystèmes de la Nouvelle Calédonie

De très beaux parcs ornés d'arbres tropicaux offrent des sites extraordinaires à nos 2 petits résidents de l'hôtel Mocambo de Nouméa qui préfèrent parfois l'habitacle naturel (frangipanier) à leur chambre commune de 20m2 !

photo n°2 : l'imposant banian du pacifique 

Les écosystèmes de la Nouvelle Calédonie
Les écosystèmes de la Nouvelle Calédonie

en bonus quelques vidéos :

1) immersion dans la forêt tropicale :

https://www.facebook.com/christophe.carpentier.7/videos/408723194305854

2) sortie de la forêt tropicale avec point de vue sur le lagon :

https://www.facebook.com/christophe.carpentier.7/videos/598341544921817

3) sustentation de noix de coco au bord de la mangrove :

https://www.facebook.com/christophe.carpentier.7/videos/646254633021961

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 01:16

Après le premier volet de 600 pages de "Papillon", il est temps de se replonger dans "Banco" afin de patienter jusqu'au déconfinement de la Calédonie (prévu théoriquement le 15 octobre). Nous sommes donc toujours confinés dans notre chambre de 20m2 à l'Auberge Mocambo de Nouméa, dans l'attente d'un vol pour Wallis.

Cela fait 6 semaines que nous sommes arrivés sur le caillou de la Nouvelle Calédonie ! et notre bonheur consiste à prendre ce qui nous est donné ; un magnifique territoire dont nous ne nous lassons pas de contempler tous les jours !🌴

après 13 années dans les chemins de la pourriture Henri Charrière cherche à se construire une nouvelle vie

après 13 années dans les chemins de la pourriture Henri Charrière cherche à se construire une nouvelle vie

Nous admirons cette magnifique île très diversifiée. Nous sommes dans la province sud, le nord et les îles représentent les 2 autres provinces de la Nouvelle Calédonie. Les quelques semaines passées sur ce territoire nous permettent de mieux connaitre le fonctionnement de ce territoire d'outre-mer et les environs de notre hôtel, essentiellement bordés de plages.🏝

un jardin de rêve pour nos enfants sortant pour la 1ère fois de la métropole
un jardin de rêve pour nos enfants sortant pour la 1ère fois de la métropoleun jardin de rêve pour nos enfants sortant pour la 1ère fois de la métropole

un jardin de rêve pour nos enfants sortant pour la 1ère fois de la métropole

Lors de nos quelques heures passées en covid free, j'ai pu observer la faune marine et les différents espèces présentes sur la baie des citrons. Il y a bien la présence de quelques serpents marins, dont la plupart sont très venimeux (des cousins des mambas et cobras !). Mais comme ils ne sont pas agressifs envers l'homme, ainsi le risque de se faire mordre est très faible. J'ai rencontré l'hydrophis major (un serpent rayé) venant dans la baie des citrons, que nous fréquentons, pour se nourrir des nombreux poissons chats présents. Il y a également une abondante présence de poissons multicolores, comme les poissons clowns au coeur de leur anémone que j'ai pu observer, comblant l'aquariophile que je suis. La présence de requins est également possible sur ces plages et quelques conseils sont donnés, permettant d'éviter de les croiser.

encore beaucoup d'explorations à réaliser...
encore beaucoup d'explorations à réaliser...

encore beaucoup d'explorations à réaliser...

Les marées de l'océan pacifique sont marquées, permettant aux enfants de chercher quelques animaux aquatiques dans les rochers.

la vie dans l'eau

la vie dans l'eau

Nous avons pu observer et écouter les perruches (Loriquet en photo) dans les cocotiers bordant la plage. Nouméa possède un grand parc orné de palmiers, à proximité de notre hôtel permettant de s'évader autrement.

la faune, la flore
la faune, la flore

la faune, la flore

C'est également l'occasion de remonter sur le vélo et de bénéficier d'un autre moyen de déplacement et de défoulement ! Nous sommes déterminés à suivre le chemin que nous avons choisi. La durée de notre séjour sur le caillou n'est pas définie ! Un jour, il sera temps de rapatrier les habitants wallisiens !

la liberté n'a pas de prix
la liberté n'a pas de prix

la liberté n'a pas de prix

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 06:14

Petit résumé depuis notre départ de métropole:

A notre arrivée le 22 août à l’aéroport La Tontouta en Nouvelle Calédonie, nous prenons la direction de Nouméa, où nous effectuons une quatorzaine strict à 4 dans une chambre de 20m2 à l’hôtel Le Mocambo (sans pouvoir sortir de la chambre hormis pour les promenades biquotidiennes sur le toit de l’hôtel !). A la sortie nous effectuons tous les 4 un test RT-PCR. Ensuite, au moment où tous nos bagages sont dans l'avion, le vol est annulé pour Wallis. Nous sommes alors isolés dans une suite à l’hôtel Le Méridien (sans pouvoir sortir de l'hôtel, comme-ci nous entrons dans une 2ème quatorzaine consécutive !). Pendant ce temps, le territoire calédonien entre en confinement strict. Au bout de 4 jours passés dans ce magnifique hôtel, nous sommes contraints de changer de logement, car nous sommes négatifs au covid et l’hôtel Le Méridien est réquisitionné par le gouvernement pour recevoir les cas covid+, palliant l’afflux à l’hôpital. Nous sommes alors replacés, avec nos 13 bagages dans l’hôtel le Mocambo et retrouvons notre chambre de 20m2. Nous pouvons alors sortir de l'hôtel, pour bénéficier de la dérogation de déplacement comme tous les autochtones confinés de ce territoire.

(ci dessous le retour à 4 dans 20m2)

les confinésles confinés

les confinés

Nous nous sommes faits livrer un jeu d'échecs. C'est alors l'occasion d'initier les garçons ...un bon apprentissage pour combler les absences à l'école ! d'ailleurs le grand a vite compris le déplacement de toutes les pièces et commence à organiser ses stratégies !

4éme semaine en Nouvelle Calédonie, pour 4 confinés dans une chambre hôtel

Les jours se suivent et se ressemblent…dans l’attente d’un vol pour Wallis

Ce dernier rebondissement nous permet de retrouver notre liberté, car nos sorties ne sont enfin plus surveillées. Mais notre liberté se limite à 1 km de notre logement. Nous sommes situés heureusement à proximité d’une plage où évidemment les activités nautiques sont interdites pendant ce confinement strict, mais cela reste notre grand bol d’air face à l’océan pacifique sud, où les enfants peuvent jouer dans le sable et les rochers, à la recherche de noix de cocos...

(ci dessous les derniers survivants : les garçons font leur Koh Lanta Nouvelle Calédonie !)

 koh lanta !
 koh lanta !

koh lanta !

Nous suivons les communiqués de presse du gouvernement calédonien et l’intervention du haut commissaire de la république (représentant l’état). Un couvre-feu va en plus être mis en place à partir de demain. Mais cette dernière décision ne risque pas de perturber notre quotidien de confinés à l’hôtel !

Nous savons que le préfet de Wallis va renforcer les mesures sanitaires car la peur du variant delta est encore plus grande, en observant la Nouvelle Calédonie. Cela n’est pas un bon présage pour nous, en effet cela va se traduire par une probable autre quatorzaine sur Wallis, où les conditions de vie à 4 seront encore plus dures à vivre, car l’hôtellerie n’est pas du tout développée sur ce territoire français qui ne reçoit pas de touriste !

Le chemin semble encore long avant d'atteindre la destination finale et de pouvoir vivre librement. La distance qui nous est accordée de 1 km autour de l'hôtel risque d'être trop courte pour nous contenir indéfiniment !

En attendant, nous confectionnons les noix de coco, tandis que Papillon (Henri Charrière) s'est échappé de l'ile du diable sur son radeau d'écorces de noix de coco...

le chemin est encore long...

le chemin est encore long...

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 02:17

Le Dimanche 5 septembre, c’est le jour de notre sortie de la quatorzaine, nous permettant de découvrir le paysage que nous avons contemplé de la fenêtre et du toit de notre hôtel durant 15 jours ! C’est aussi le premier bain pour tous les 4, dans la baie des citrons à Nouméa au cœur du pacifique sud (avec le masque mais aussi le tuba !) et notre première soirée en covid free en Nouvelle Calédonie (sans masque en espace clos) ! Nous respirons et nous fêtons autour d'un verre notre libération...nous avons tenu à 4 dans nos 20 m2 !

(ci dessous la liberté retrouvée mais l'avenir nous dira que c'est seulement pour 24H !)

libérés 24 H
libérés 24 Hlibérés 24 H

libérés 24 H

L’embarquement à l’aéroport de Nouvelle Calédonie, à destination de l’ile de Wallis est prévu le lundi 6 septembre. Tous les passagers du vol se pointent à l’enregistrement des bagages sans masque (bah oui c’est covid free !). On nous demande notre test RT-PCR à tous les 4 (réalisé la veille car nous sortons d’une quatorzaine !).

Nous passons la douane, nous assistons au transfert de nos bagages dans la soute...j'aperçois le vélo...tout va bien....il n’y a plus qu’à embarquer.

(ci-dessous le temps passe à l'aéroport et rien ne se passe !) 

les heures passent et rien ne se passe !

les heures passent et rien ne se passe !

Nous l’apprendrons quelques jours plus tard, le gouvernement de Wallis a demandé à tester tous les passagers qui ne présentaient pas de test RT-PCR sur ce vol (le test covid n’est pas obligatoire sur les transports aériens pour les autochtones de Nouvelle Calédonie, car c’est covid free !). Nous l'apprendrons également ensuite, la Nouvelle Calédonie possède 2 cas de covid+ au moment de notre embarquement.

Les heures passent et nous restons plantés à la porte de notre avion. Nous apprenons alors qu’un test s’est avéré positif sur un autochtone prévu sur ce vol ! Le gouvernement de Wallis refuse de recevoir notre vol ! Notre retour se fait donc à Nouméa en soirée (encore une journée de perdue !) où la sécurité civile nous isole dans un hôtel (un peu plus spacieux car nous avons pleuré pour ne pas encore nous retrouver dans 20 m² à 4 !) situé cette fois dans la baie de Anse Vata à Nouméa. Nous sommes maintenant dans l’attente de savoir ce qui va se passer pour nous, pour les jours qui suivent !

(ci dessous un hôtel 5 étoiles pour 4 innocents mis en isolement sur l'île de la réclusion !)

hôtel 5 étoiles pour 4 innocents ! hôtel 5 étoiles pour 4 innocents !

hôtel 5 étoiles pour 4 innocents !

Le mardi 7 septembre, nous récupérons de cette fatigue nerveuse et accusons le coup d’être encore enfermé dans un hôtel pour la 3ème semaine consécutive. Les murs vont encore nous regarder vivre !

La Nouvelle Calédonie totalise alors officiellement ce 6 septembre, 3 cas de covid+. Il y a environ 290 000 habitants en Nouvelle Calédonie et il y a 40 places en réanimation ! le plan blanc est activé. C’est la panique, le gouvernement confine tout le monde pour minimum 15 jours !

Le staff médical vient encore nous prendre la température, deux fois par jour, comme-ci nous étions sur une deuxième quatorzaine consécutive !!! Ils ne nous considèrent pas comme cas contact, mais comme personne susceptible d’avoir été en contact avec la personne positive de l’aéroport !!!??

Ils nous interdisent de sortir de notre chambre d’hôtel !! la goutte d’eau qui fait débordé le vase !!??!

(ci dessous, l'enfermement et les mêmes activités se poursuivent sur une 3ème semaine !)

enfermement, l'activité se poursuit !enfermement, l'activité se poursuit !enfermement, l'activité se poursuit !

enfermement, l'activité se poursuit !

Nous réfléchissons à une révolte, car nous ne sommes pas traités de la même façon que tous les autres passagers de ce vol à destination de Wallis. En effet les autochtones sont allés se confiner chez eux et d’autres personnes (venant de métropole) qui sortaient de quatorzaine comme nous, sont parties se confiner dans leurs familles…

Nous demandons à parler aux responsables qui nous surveillent ! Nous parlementons au téléphone sur la ligne du standard et ensuite une lieutenante de la sécurité civile vient nous parler à notre porte. Nous évoquons que nous envisageons, coûte que coûte, de sortir pour bénéficier des mêmes droits que les autochtones, en utilisant l’attestation de déplacement dérogatoire, pour le droit à l’activité physique dans la limite d’1h quotidienne dans un rayon d’1km autour de l’hôtel. La lieutenante nous dit que seules les personnes qui ont une autorisation médicale ont la possibilité de sortir (exemple cas de phlébite,…). Nous finissons la conversation en évoquant que nous allons faire appel à un médecin.

10 minutes après, 4 personnels viennent nous chercher pour nous encadrer pour une sortie 1/2h, dans la cour de l'hôtel et cela 2 fois par jour.

Nous avons enfin réussi à bénéficier de la promenade quotidienne, celle qui est autorisée aux détenus de tout centre pénitencier dans une cour ! mais nous sommes libres et avons le droit d'utiliser l'attestation de déplacement dérogatoire lors du confinement instauré par le gouvernement calédonien.

Au 9 septembre, la Nouvelle Calédonie essaie de gérer les 66 cas covid+ dont 7 en réanimation. Aucun cas encore sur Wallis, qui se protège et va prendre son temps avant de nous recevoir !

Nous rêvions d'une nouvelle vie avant de partir, d'une évasion sur les iles et les lagons...nous sommes pris en otage par la progression de la pandémie, avec le variant delta qui a déjà sévi sur les Antilles et la Polynésie Française...

(ci-dessous la promenade des détenus à peine 1/2h matin et après midi dans la cour de l'hôtel ! )

promenade sur l'ile de la réclusion !
promenade sur l'ile de la réclusion !promenade sur l'ile de la réclusion !

promenade sur l'ile de la réclusion !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Chris Carpenter
  • : présentation de différentes activités sportives de plein air illustration de différents voyages à destination d'horizons lointains
  • Contact

Profil

  • chris
  • adepte des grands espaces, des voyages lointains, amoureux de la nature,...
ancien judoka chevronné (ceinture noire 3eme dan), pratique de la course à pied en compétition, du vélo de route, de la natation, de la PPG...
  • adepte des grands espaces, des voyages lointains, amoureux de la nature,... ancien judoka chevronné (ceinture noire 3eme dan), pratique de la course à pied en compétition, du vélo de route, de la natation, de la PPG...

Pages

Liens